Espace donateur |

25/10/2021

Les Centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS)

Les CHRS ont pour objectif l’accueil et l’accompagnement de personnes en difficulté. A l’Îlot, la priorité est donnée aux personnes qui sortent de prison ou sont sous-main de justice.

CHRS : de quel type de structure s'agit t-il ?

Les Centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) sont comme leur nom l’indique des centres d’accueil, d’hébergement, d’accompagnement social et de réinsertion pour les personnes isolées et en grande difficulté. Ces établissements accueillent de façon temporaire des hommes et des femmes, couples et familles avec ou sans enfant.

Ces structures assurent deux missions : l’accès au logement avec la mise à l’abri de personnes en situation précaire mais également un accompagnement personnalisé. L’objectif pour les personnes accueillies est de retrouver sécurité et stabilité sociale dans le but de se réinsérer.

Ce sont des solutions d'hébergement collectif, comportant des parties privatives et des parties communes.

Quelles sont les personnes accueillies dans un CHRS ?

Les CHRS accueillent différents publics dans leurs établissements. Qu’elles soient seules ou en familles, ce sont des personnes en grande difficulté, le plus souvent en situation d’exclusion et ou sans domicile fixe. Plus généralement ce sont des personnes avec des difficultés financières, sociales, économiques, de logement ou d’insertion.

Certains établissements sont spécialisés pour un type de public : femmes seules, personnes sortant de prison comme à l’Îlot, en aménagement de peine ou peine alternative mais aussi celles confrontées à des problèmes d’addictions.
Pour chaque personne prise en charge dans un centre d’hébergement, l’objectif final est une réinsertion pérenne dans la société.

Quel est le fonctionnement d’un CHRS ?

Les Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale sont pour la plupart gérés par des associations ou par des organismes publics (par exemple le Centre Communal d'Action Social).
Les CHRS proposent un hébergement varié et adapté au public leur permettant d’accompagner les personnes en fonction de leurs besoins. Les personnes hébergées dans une maison d’accueil de l’Îlot sont suivies et aidées par un travailleur social à travers un appui socio-éducatif. En effet, toute personne accueillie est accompagnée par nos équipes dans le but de l’aider à élaborer un projet personnalisé et à travailler à sa réinsertion. Selon la situation de la personne, il s’agira de rétablir les droits sociaux, de soigner ses problèmes de santé, de retisser le lien familial, de bâtir un projet professionnel, de proposer une remise à niveau, etc.

Quels sont les objectifs d'un centre d'hébergement et de réinsertion sociale ?

L’avantage de l’hébergement en collectivité est de créer du lien social. Des activités et des animations sont proposées aux résidents de l’Îlot tout au long de l’année comme des journées à la mer, des repas réunissant les résidents et les équipes accompagnantes ou encore des ateliers peinture. Cette ouverture sur le monde extérieur est rendue possible grâce à des partenaires engagés et à des bénévoles solidaires. Notre ambition est de faire rentrer la société au sens large dans nos établissements. Une double impulsion est à l’œuvre : pousser nos résidents vers l’extérieur, aller vers l’autre, accomplir les démarches pour se réinscrire dans la cité, mais également faire rentrer l’extérieur à l’intérieur, en invitant des associations à proposer des animations dons nos centres d’hébergement et de réinsertion sociale, à en faire de véritables lieux de vie où se mélange le simple citoyen qui n’a jamais connu la précarité ou la prison à celui qui en a malheureusement fait l’expérience.

Comment est-on orienté vers un CHRS ?

Toute demande d’admission en Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) se fait auprès d’un travailleur social. Celui-ci instruit un dossier et le soumet au Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAO) du département de la personne demandeuse qui évalue le besoin en commission et statue sur la requête.
C'est le responsable du CHRS qui se prononce sur la décision d’admission d’une personne, en fonction notamment des capacités d’accueil du centre, de la catégorie de population qu’il est habilité à recevoir et des activités d’insertion proposées.

CHRS : est-ce gratuit ?

Chaque personne ou famille prise en charge au sein d’un CHRS doit fournir une participation financière mensuelle correspondant à des frais d’hébergement et d’entretien des locaux.
Le montant est fixé grâce à un barème qui tient compte des ressources de la personne. Les personnes n’ayant aucune ressource financière sont exemptées de participation financière.

Les CHRS de l’Îlot

Depuis 50 ans, grâce à nos quatre centres d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS Les Augustins, CHRS Thuillier, CHRS Val-de-Marne et CHRS Chemin Vert) et notre centre d’hébergement d’urgence (CHU La Passerelle) l’Îlot héberge et accompagne des femmes et des hommes sortants de prison ou sous-main de justice. Les personnes accueillies signent un contrat d’une durée de 6 mois avec pour objectif la réinsertion. Ce contrat est reconductible autant que nécessaire à conditions que la personne s’engage véritablement dans un parcours de réinsertion.


Espace enfant au CHRS Thuillier

Des modalités adaptées à chacun

Bon nombre de personnes qu’accompagne l’Îlot se sont construites dans l’alternance de périodes sous main de justice et d’autres sans condamnation. Dans nos CHRS, nous prenons en compte ces composantes de vie afin de répondre précisément aux besoins de la personne. Partir de là où la personne en est, c’est l’aider à se reconstruire en s’appuyant sur son vécu, avant, pendant et après la prison. Les étapes sont nombreuses pour mettre en route ce processus de reconstruction. Des petites étapes, que l’on peut qualifier d’administratives, comme l’obtention d’une carte d’identité ou d’un numéro d’allocataire RSA sont nécessaires. L’enjeu majeur reste toutefois d’amener la personne à une situation stable qui répare les « dégâts de la prison ».
Nous proposons des modalités d’accueil variées pour s’adapter à notre public. Ces dispositifs cohabitent dans un même établissement. Pour les personnes les plus désocialisées ou qui ont connu une longue peine de prison, les places de pensions de famille et les places dites de « stabilisation » sont les plus adaptées car le fonctionnement est souple, autorisant notamment les allées et venues, les visites de proches, avec un seuil de tolérance élevé vis-à-vis des comportements individuels.


Un résident du CHRS Chemin Vert

CHRS : un accompagnement ouvrant à la réinsertion

Les personnes les plus autonomes bénéficient de logement en diffus ou en intermédiation locative. Elles restent rattachées au CHRS d’origine et continuent à bénéficier d’un suivi avec la visite régulière des travailleurs sociaux de l’Îlot dans leur logement. Cette formule permet d’appréhender en douceur une autonomie plus grande.
Le travailleur social va mettre en place tout un écosystème d’acteurs du social, de la santé ou de thérapie psychologique pour y parvenir. Il cherchera à travailler sur leurs addictions, comme avec l’association Le Mail à Amiens, ou sur d’autres problèmes de santé. Cette phase de reconstruction de soi est le moment aussi de travailler sur la gestion des émotions et l’apprentissage ou le réapprentissage des codes du vivre ensemble. On va par exemple accompagner la personne dans son retour à la vie de « dehors », en la faisant participer aux tâches quotidiennes d’entretien du CHRS, en lui proposant divers ateliers culturels et artistiques, ou tout simplement en lui apprenant à se repérer dans la ville.

Face à une grande diversité de profils, les salariés de l’Îlot mettent tout en œuvre pour analyser, s’adapter et répondre aux besoins de la « reconstruction de soi » de chaque personne.

Nous avons besoin de vous !

Sans votre soutien, nous ne pouvons mener à bien nos missions et agir sur tous les facteurs nécessaires à une réinsertion réussie comme l’accès à l’emploi ou à un logement, et lutter ainsi contre la récidive.

Offrez une seconde chance aux personnes en grande précarité et à celles et ceux qui ont connu la prison !

Faites un don

Abonnez-vous pour rester informé(e) !