Le Service pénitentiaire d’Insertion et de Probation (SPIP)

Créé il y a 20 ans, le SPIP est devenu un acteur incontournable de la réinsertion des personnes sortant de prison ou sous main de justice que ce soit en milieu ouvert ou fermé.

Les Services pénitentiaires d'Insertion et de Probation (SPIP) ont été créés par le Décret du 13 avril 1999. Il en existe un par département, incluant les DOM, soit au total 103 sur l’ensemble du territoire.
Au sein des SPIP exercent des Conseillers pénitentiaires d'Insertion et de Probation (CPIP) : ce sont environ 4 000 CPIP qui suivent 70 000 personnes détenues dans les 187 établissements pénitentiaires français et approximativement 165 000 personnes suivies en milieu ouvert.

Leur mission

Le SPIP a pour mission principale la prévention de la récidive. A cette fin, ses attributions se déclinent autour de 3 axes :

  • L'évaluation, le suivi et le contrôle des personnes : cela consiste en la mise en place d'un suivi adapté à la personne, après évaluation réalisée par le Conseiller pénitentiaire d’Insertion et de Probation (CPIP), afin de contrôler le respect des obligations imposées, de travailler sur les raisons du passage à l'acte délictuel et donner du sens à la peine, de concourir si nécessaire au maintien ou à la restauration de l'autonomie des personnes suivies, autonomie souvent perdue après un long séjour en prison.
  • L'aide à la décision judiciaire dans un souci d'individualisation de la peine : les Conseillers pénitentiaire d’Insertion et de Probation (CPIP) réalisent des enquêtes relatives à la situation globale de la personne. Ils rédigent de nombreux écrits à destination du Jupe de l’Application des Peines (JAP), dans le but de proposer des modalités de déroulement de la peine des personnes placées sous main de justice (PPSMJ) ou des aménagements de peine adaptés au regard de la situation pénale et sociale de la personne.
  • L'insertion des personnes placées sous main de justice : Le Conseiller pénitentiaire d’Insertion et de Probation (CPIP) doit faciliter leur accès aux dispositifs de droit commun (obtenir une carte d’identité, une protection santé, etc.) que ce soit dedans ou dehors, et les orienter vers des partenaires associatifs ou institutionnels favorisant leur réinsertion sociale.

Les actions en milieu fermé et milieu ouvert

Que ce soit à l’intérieur de la prison (milieu fermé) ou dans le cadre d’aménagement de peine ou de suivi suite à la sortie (milieu ouvert), les personnels d’insertion et de probation interviennent auprès des personnes placées sous main de justice sous la forme d’entretiens individuels et d’actions collectives.

  • En milieu fermé :
    En prison, le Service pénitentiaire d'Insertion et de Probation (SPIP) prépare la personne détenue à sa sortie et à sa réinsertion notamment dans le cadre d’un aménagement de sa peine. L’aménagement de peine est un enjeu primordial car il favorise la réinsertion des personnes condamnés, permet de lutter plus efficacement contre la récidive, de maintenir ou restaurer les liens familiaux, sociaux et de travail et de faciliter l'indemnisation des victimes. L’aménagement de peine permet un retour progressif à la liberté, notamment pour les détenus condamnés à de longues peine. Par ailleurs, le Service pénitentiaire d'Insertion et de Probation facilite l’accès des personnes incarcérées aux dispositifs sociaux, de soin, de formation ou de travail. C’est ainsi qu'il entre régulièrement en contact avec les équipes de l’Îlot pour préparer la sortie d’une personne qui se trouverait sans hébergement à l’issue de son incarcération, ou bien pour suivre notre formation Atelier Qualification-Insertion.
  • En milieu ouvert :
    Au dehors, Le Service pénitentiaire d'Insertion et de Probation (SPIP) accompagne les personnes condamnées en apportant à l’autorité judiciaire tous les éléments d’évaluation utiles à la préparation et à la mise en œuvre des condamnations.
    Il coordonne la mise en œuvre des mesures, met en œuvre toute intervention visant l’accès des personnes placées sous main de justice aux dispositifs d’insertion sociale et professionnelle dans un objectif de prévention de nouvelles infractions. Il s’assure du respect des obligations imposées aux personnes condamnées à des peines restrictives ou privatives de liberté (semi-liberté, travail d’intérêt général, libération conditionnelle, placement sous surveillance électronique, etc.)

Les partenaires du Service pénitentiaire d'Insertion et de Probation

Le SPIP développe et coordonne un réseau de partenaires institutionnels, associatifs et privés afin de donner aux personnes sous main de justice toutes les opportunités d’insertion, en les orientant vers les dispositifs de droit commun. Sur le plan des acteurs institutionnels, on peut notamment citer :

  • le Ministère de l’Enseignement, qui organise des formations en détention et la possibilité de passer des examens et obtenir un diplôme.
  • Pôle Emploi, qui a signé une convention avec l’Administration pénitentiaire une convention afin d’améliorer l’employabilité des personnes placées sous main de justice tout au long de leur parcours d’exécution de peine et favoriser une meilleure articulation «dedans-dehors ».

L'Îlot et le SPIP
A travers la signature de conventions, l’Îlot est partenaire des Services pénitentiaires d'Insertion et de Probation et les appuie dans leur mission d’insertion en accueillant dans ses centres d’hébergement et de réinsertion sociale des femmes et des hommes ayant ou ayant eu affaire avec la justice. Nous proposons un accompagnement socio-éducatif prenant en compte tous les aspects de la réinsertion afin d’éviter la récidive. Nous sommes aussi régulièrement sollicités par les SPIP pour former ou recruter des personnes très éloignées de l’emploi dans nos ateliers et chantiers d’insertion.

Nous avons besoin de vous !

Sans votre soutien, nous ne pouvons mener à bien nos missions et agir sur tous les facteurs nécessaires à une réinsertion réussie comme l’accès à l’emploi ou à un logement, et lutter ainsi contre la récidive.

Offrez une seconde chance aux personnes en grande précarité et à celles et ceux qui ont connu la prison !

Faites un don

Abonnez-vous pour rester informé(e) !