Espace donateur |

La justice résolutive

La justice résolutive existe depuis 2015 en France et montre déjà toute son efficacité dans les parcours de sortie de délinquance.

Le concept de justice résolutive de problèmes

Il est né aux Etats-Unis à la fin des années 1980. Des magistrats, fatigués de leur impuissance face à l’épidémie de crack et à la récidive d’infractions par les mêmes personnes, ont décidé de se réunir avec l’ensemble des acteurs concernés par ce problème : police, services de probation, centres d’action sociale, soignants, éducation nationale, etc.

De façon pragmatique, ils ont inventé une nouvelle chaîne opératoire entre eux. Celle-ci s’étant avérée efficiente, elle a été multipliée puis étendue à d’autres types de problématiques : violences conjugales, retour des vétérans de guerre, délinquance juvénile, etc.

Cette approche multidisciplinaire et globale vise à restaurer le bien vivre ensemble grâce à la diminution de la violence et de la délinquance, et à baisser le taux de récidive et le nombre de personnes en prison. Face au succès de la démarche, les juridictions résolutives de problèmes se sont développées aux Etats-Unis, comptant aujourd’hui plus de 4000 « drugs court », et essaimant partout dans le monde, notamment en France depuis 2015 avec désormais dans 27 juridictions.

Abonnez-vous pour rester informé(e) !