Espace donateur |

29/07/2021

Soigner les personnes sans domicile

Ouverts en 2014, les Lits Halte Soins Santé offrent une prise en charge médico-sociale de la personne en situation de précarité. Ils sont destinés à l’accueil temporaire de personnes sans « chez-soi ». Charles Barbezat revient pour nous sur ce dispositif d’accès aux soins.

L’Îlot : Bonjour, pour commencer, pouvez-vous vous nous faire une rapide présentation de vous ?

Je m’appelle Charles Barbezat, je travaille depuis 2013 au centre d’hébergement et de réinsertion sociale les Augustins, à Amiens, en tant que responsable. Je suis également directeur délégué des quatre établissements amiénois et représente l’Îlot, dans ce cadre, sur le territoire de la Somme.

Qu’est-ce qu’un Lit Halte Soins Santé ?

Le Lit Halte Soins Santé permet d’accueillir des personnes sans domicile, afin qu’elles puissent recevoir des soins, de type soins à domicile. Chacun d’entre nous, en sortant d’une hospitalisation, peut bénéficier de soins complémentaires, effectués chez soi. Ce n’est pas le cas pour les personnes ne disposant pas d’un domicile. Il est important, pour des soucis d’équité, que ces personnes, qui sortent d’une hospitalisation puissent également bénéficier d’une continuité de soins.

A quels besoins ce dispositif répond-t-il ?

En premier lieu, ce dispositif répond à ce besoin de continuité des soins. Mais c’est également l’occasion d’utiliser ce temps d’accueil afin de proposer à la personne de sortir de cette instabilité, de cette errance dans laquelle elle est plongée. C’est pour cela qu’un assistant de service social est associé à ce dispositif. Cela permet, durant la période de prise en charge des soins, de travailler une sortie qui soit autre que le retour à la rue, le retour en squat ou dans des conditions de vie très précaires.

De combien de places en Lits halte soins santé l’association dispose-t-elle ?

L’association dispose de onze places en Lit Halte Soins Santé, sept pour accueillir des hommes et quatre pour accueillir des femmes. Nous présentons la spécificité de pouvoir accueillir ces personnes sur deux sites différents, les hommes aux Augustins et les femmes à Thuillier, un autre CHRS de l'Îlot à Amiens qui accueille des femmes seules, des familles et des parents isolés avec leurs enfants.

Ce dispositif est-il adapté aux personnes en lien avec la justice ?

Ce dispositif peut répondre à des besoins de certaines personnes sortant de détention. Une personne peut être libérée, avoir initié des soins en détention et nécessiter d’une continuité de ces soins une fois à l’extérieur.

Comment prenez-vous en charge les soins des personnes en Lits Halte Soins Santé ?

Nous prenons en charge des pathologies plutôt courtes. Nous ne prenons pas en charge des pathologies chroniques, ou qui nécessitent des soins de très longues durée. Les soins sont délivrés par l’infirmière du service. En cas de besoin, nous faisons appel à un cabinet d’infirmières libérales, qui interviennent sept jours sur sept, matin et soir. Nous louons, suivant les nécessités des patients, le matériel médical nécessaire pendant la période de soins.

Quelle est la durée moyenne des séjours en Lits Halte Soins Santé ?

Théoriquement, elle est de deux mois, c’est la durée de prise en charge institutionnelle. Nous accueillons parfois des personnes qui ont besoin de soins sur une quinzaine de jours, tandis que d’autres, dont les traumatologies sont plus graves, demandent une durée plus longue de soins. Notre accompagnement peut donc varier de quinze jours à six, huit mois parfois.

En 2020, 51 % des personnes en fin de prise en charge ont pu être orientées vers un établissement de santé, un logement ou un hébergement adapté.

Au carrefour du sanitaire et du social, les Lits Halte Soins Santé donnent la possibilité aux personnes accueillies de prendre contact avec les structures sanitaires, sociales et médico-sociales, de se (ré)inscrire dans une démarche globale de prise en compte de leur santé et de leur bien-être. Ils sont tout à fait adaptés à l’accueil d’un public justice, souffrant de problèmes de santé, et en grande précarité.

Nous avons besoin de vous !

Sans votre soutien, nous ne pouvons mener à bien nos missions et agir sur tous les facteurs nécessaires à une réinsertion réussie comme l’accès à l’emploi ou à un logement, et lutter ainsi contre la récidive.

Offrez une seconde chance aux personnes en grande précarité et à celles et ceux qui ont connu la prison !

Faites un don

Abonnez-vous pour rester informé(e) !