11/14/2013

Jérôme, de la Passerelle aux Ateliers

J'appréhende un peu de me retrouver seul, mais La Passerelle, c'est un lieu de passage. Et c'est le moment de partir.

J'ai voulu m'éloigner de ma ville d'origine et de mes anciennes connaissances car je voulais m'en sortir. C'est comme ça que je suis arrivé à Amiens.

Je n'avais pas d'hébergement, et c'est en appelant le 115 que j'ai pu trouver une place à La Passerelle. Je suis revenu y dormir plusieurs fois, puis je suis passé en "unité de stabilisation". Alors j'ai eu une chambre attitrée et j'ai fait mes preuves.

J'ai pu me mettre à la recherche d'un emploi et j'ai signé un contrat avec les Ateliers de l'Îlot, en tant que cuisinier. J'ai fait plusieurs métiers mais celui-là me plaît. Rien à voir avec l'usine où je travaillais avant. Et qui dit salaire, dit logement. Ça s'est fait il y a peu, avec l'aide de mon éducateur référent. Je suis à La Passerelle depuis 1 an et hier, j'ai signé mon bail. J'appréhende un peu de me retrouver seul, mais La Passerelle, c'est un lieu de passage. Et c'est le moment de partir. J'étais dans un triste état quand je suis arrivé ici. Mais les éducateurs m'ont permis de me remettre en question et n'ont pas hésité à me dire quand ils étaient contents de moi. Ça fait toujours plaisir à entendre. C'est ça qui m'a fait avancer et trouver un bon équilibre.

Nous avons besoin de vous !

Sans votre soutien, nous ne pouvons mener à bien nos missions et agir sur tous les facteurs nécessaires à une réinsertion réussie comme l’accès à l’emploi ou à un logement, et lutter ainsi contre la récidive.

Offrez une seconde chance aux personnes en grande précarité et à celles et ceux qui ont connu la prison !

Faites un don

Abonnez-vous pour rester informé(e) !