07/07/2021

Signature d'une convention nationale TIG

L’Îlot et l’agence du travail d’intérêt général et de l’insertion professionnelle (ATIGIP) ont signé ce mercredi 7 juillet une convention nationale pour l’accueil des TIG au sein de l'association.

Un accueil historique des TIG

Depuis plus de 15 ans, l’Îlot accueille des TIG dans ses établissements par le biais de conventions locales. Avec la signature d’une convention nationale, l’association est reconnue pour son implication dans la réinsertion des personnes condamnées à un TIG, mais c’est également un nouvel élan pour accompagner toujours plus de personnes que ce soit en TIG individuel ou en TIG pédagogique.

Pour l’Îlot, le TIG est une peine qui a du sens car elle permet de sanctionner tout en réparant le tort commis à la communauté. Nous proposons des TIG individuel dans nos centres d’hébergement et de réinsertion sociale où ils œuvrent, par exemple, à la propreté des lieux. Dans nos ateliers et chantiers d’insertion, les personnes condamnées à un TIG découvrent et se forment à un métier. A l’heure actuelle, nous proposons des TIG dans le domaine de la restauration, la mécanique et la menuiserie.

Le TIG pédagogique à l'Îlot, un tremplin vers l'emploi

Depuis 2016, en lien avec le SPIP du 93 nous avons créé une Session d’Orientation Approfondie (SOA) qui reçoit en grande majorité des TIG. Pendant 2 mois, les personnes suivent un parcours d’insertion professionnelle, alternant ateliers collectifs, entretiens individuels et stage en entreprise. Ce TIG pédagogique favorise l’insertion de personnes éloignées de l’emploi, notamment les plus jeunes qui, bien souvent, ont arrêté tôt leurs études et n’ont pas d’expériences professionnelles.
Isaac a suivi en 2020 une SOA « Les ateliers pour se présenter ou pour les entretiens d’embauches m’ont permis de me préparer, et quand j’ai fait l’entretien pour le stage, ça m’a paru beaucoup moins difficile ». Il a découvert le monde de l’entreprise lors de son stage d’une semaine « ça a été une expérience positive. J’ai vu que c’était « dans mes cordes ». Et l’équipe était sympa. Avant j’appréhendais de tomber sur une mauvaise équipe, et comme j’allais être stagiaire, de faire que le sale boulot. Mais ça s’est finalement bien passé. Maintenant, j’ai moins d’appréhension par rapport à l’entreprise. ». Lors d’une SOA, les personnes soumises au TIG se socialisent, découvrent des métiers, et s’ouvrent à de nouvelles possibilités. Cette action a un impact très positif sur la sortie d’un parcours délinquant et l’insertion dans la société.

L’Îlot, qui entre dans une phase de développement avec le lancement d’un plan stratégique pour les cinq prochaines années, a pour ambition d’accueillir toujours plus de personnes sous main de justice. L’impulsion donnée par la signature d’une convention nationale avec l’ATIGIP contribue à la mission sociale de l’association qui est de lutter contre la récidive et favoriser la réinsertion des personnes en lien avec la Justice.

Lors de la dernière S0A en 2020, 50% des participants ont trouvé un emploi ou une formation qualifiante.

De gauche à droite : Christian Vilmer, Directeur général de l'Îlot, Félix de Belloy, Président de l'Îlot, Albin Heuman, Directeur de l'ATIGIP, Charles Maison, Responsable des partenariats à l'ATIGIP

Nous avons besoin de vous !

Sans votre soutien, nous ne pouvons mener à bien nos missions et agir sur tous les facteurs nécessaires à une réinsertion réussie comme l’accès à l’emploi ou à un logement, et lutter ainsi contre la récidive.

Offrez une seconde chance aux personnes en grande précarité et à celles et ceux qui ont connu la prison !

Faites un don

Abonnez-vous pour rester informé(e) !