08/05/2016

Place à la créativité !

Dans le cadre de l’accompagnement socio-éducatif des recrues de l’AQI, l’équipe a choisi de leur proposer une activité créative et artistique : la réalisation d’une toile selon une technique à base de pochoirs et de peinture à la bombe.

Si cette technique est ludique et relativement abordable, elle ne demande pas moins de concentration et de précision, une bonne occasion pour nos jeunes de laisser s’exprimer leur créativité et de s’investir avec patience dans un projet de qualité, dont ils pourront être fiers.
Basée sur l’utilisation de pochoirs et de peinture aérosol, cette technique de reproduction picturale est habituellement utilisée pour créer des œuvres in situ directement sur une surface fixe, un mur par exemple, le plus souvent dans un environnement urbain. C’est l’une des techniques de street art les plus courantes, popularisée par des artistes comme Banksy, ou Jef Aérosol en France et qui a le mérite d’être séduisante et accessible à un public jeune, même non-initié.
Pour des raisons pratiques, l’équipe de l’Îlot a choisi d’utiliser cette technique sur des cartons plume, un support léger et transportable, que les participants pourront donc conserver.

Breaking bad
Exemple de toile réalisée à l’aide de pochoirs, créée par l’intervenant.

Toute une technique
Avant le début de l’atelier, chaque participant a choisi une image qu’il voulait reproduire avec cette technique. L’inspiration commune a été le football, thème d’actualité en cette période de

Coupe UEFA EURO 2016 !

1ère séance : Réalisation des pochoirs
La réalisation de l’œuvre passe d’abord par la création de pochoirs. Chaque pochoir correspond à une couche : c’est la superposition de ces couches successives de peinture qui, petit à petit, va faire apparaître une image bidimensionnelle et lui donner du relief, des ombres. Les pochoirs sont réalisés sur la base de l’image originale en taille réelle avec du papier à dessin épais et découpé à l’aide de cutter, une étape qui nécessite beaucoup de patience et de minutie.

L’équipe en pleine action.

2ème séance : Peinture

La peinture à la bombe est appliquée grâce aux pochoirs réalisés lors de la séance précédente. Cela commence par le pochoir qui donne la forme de base, puis les pochoirs suivants définissent les contours, les reliefs et les ombres ; ils ont chacun une couleur différente. Une étape qui fait appel à beaucoup de précision, plusieurs essais sont nécessaires pour maîtriser l’application de la peinture aérosol, qui doit être effectuée à l’extérieur, muni de protections.

3ème séance : Personnalisation
Les dernières créations seront réalisées ce jour-là. Les participants ont enfin terminé en personnalisant leurs créations avec des détails et autres signatures ajoutées au marker ou à l’aide de pochoirs improvisés. Cela permet d’ajouter sa « patte » et de s’approprier cette image, réinterprétée, devenue unique.
Au final, bien que peu confiants sur leur capacité à réaliser cette activité, les participants se sont pris au jeu et ont été surpris par le résultat de leurs créations. Un résultat figuratif, très réaliste, qui démontre l’étendue des possibilités qu’offre cette technique et de la diversité des résultats obtenus à partir d’une même photographie, sorte d’appropriation, chacune étant une réinterprétation singulière.

Zlatan
Résultat final, personnalisé

Nous avons besoin de vous !

Sans votre soutien, nous ne pouvons mener à bien nos missions et agir sur tous les facteurs nécessaires à une réinsertion réussie comme l’accès à l’emploi ou à un logement, et lutter ainsi contre la récidive.

Offrez une seconde chance aux personnes en grande précarité et à celles et ceux qui ont connu la prison !

Faites un don

Abonnez-vous pour rester informé(e) !